Dès la deuxième quinzaine de mars, faisant suite à l’annonce des mesures de confinement pour lutter contre le Covid-19, les viandes françaises ont profité d’une « chute drastique » de 34 % des importations de viande bovine, toutes origines confondues, alors que les exportations françaises ont progressé de 9 % dans le même temps.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins maigres

Les tarifs sont à la baisse

Avant la trève estivale, l’activité commerciale se dégrade sous la pression des engraisseurs italiens, espagnols et français.