« Nous sommes la première Région de France à mettre en place un dispositif aussi important […], a déclaré Marie-Guite Dufay, présidente socialiste du conseil régional, à l’ouverture de la session, selon le site d’informations locales Creusot infos. J’ai appelé chaque président de département pour une démarche unique des territoires, déterminée aux côtés des agriculteurs. »

Moitié-moitié

La Région prendra en charge la moitié des 10 millions d’euros « pour apporter une aide directe et immédiate » aux agriculteurs sinistrés. Et elle se partagera les cinq autres millions avec les conseils départementaux pour des « investissements spécifiques ».

La Bourgogne-Franche-Comté connaît une sécheresse, avec des situations de « crise » qui nécessitent l’arrêt des prélèvements d’eau non prioritaires, y compris des prélèvements agricoles. Les huit départements de la Région, en particulier le Doubs, le Jura, la Saône-et-Loire et la Nièvre, sont concernés.

AFP