La circulation de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est déjà très active en Europe. Pour la saison 2021-2022 débutée le 8 août dernier, 98 foyers ont été détectés, dont 13 concernent des élevages de volailles. Le virus H5N1 est impliqué dans 53 cas, contre 24 cas pour le sous-type H5N8, 20 cas pour le sous-type H5Nx et un cas pour le sous-type H5N2.

> À lire aussi : Le risque lié à la grippe aviaire repasse à « élevé » en France (05/11/2021)

Six foyers en élevage en Italie

Les foyers en élevage se rapprochent dangereusement du territoire français. En Italie, « trois nouveaux foyers ont été détectés les 22 et 25 octobre 2021 dans des élevages de dindes de chair de la province de Vérone », indique la Plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA), dans son bulletin de veille sanitaire publié le 3 novembre 2021.

Le premier cas en élevage avait été détecté le 18 octobre dans un atelier de dindes de chair, également dans la province de Vérone, dans le nord du pays. « Le sous-type H5N1 a été confirmé pour tous ces foyers », souligne la plateforme ESA. Selon le ministère de l’Agriculture, l’Italie compte au total six foyers en élevage.

> À lire aussi : Porc et volailles, préserver les exportations françaises malgré les épizooties (04/11/2021)

Couloir de migration « nord-ouest Europe »

En Allemagne, le premier foyer domestique a été détecté le 22 octobre dans un élevage de 663 oies en engraissement, situé dans le nord du pays (Land de Schleswig-Holstein). Dans l’avifaune sauvage, huit cas ont également été confirmés outre-Rhin. Là encore, le virus H5N1 est impliqué.

« Le zoo de Greifswald, dans le nord du Land de Mecklembourg-Poméranie Occidentale, avait également rapporté plusieurs cas sur des cigognes et des oies, complète la Plateforme ESA. La majorité des cas sont détectés dans le couloir de migration nord-ouest Europe qui longe les mers Baltique, du Nord et la Manche puis poursuit par la façade atlantique. »

> À lire aussi : Contre la grippe aviaire, « seule une vaccination ciblée est envisageable » (21/10/2021)

Confinement imposé aux Pays-Bas

Du côté des Pays-Bas, les deux premiers foyers domestiques ont été dans deux élevages de volailles de 35 300 poules pondeuses et 105 000 poulets de chair, respectivement les 25 et 29 octobre 2021. Tous deux touchés par le virus H5N1. « Un confinement de tous les élevages professionnels est imposé depuis la découverte des foyers et cas », note la Plateforme ESA.

En France, dans le cadre de la surveillance événementielle depuis le 1er octobre 2021, « 17 suspicions cliniques ou analytiques ont été déclarées (6 en élevages, 6 basses-cours, 4 faunes sauvages et 1 élevage de faisans), rapporte la Plateforme ESA. Aucun virus influenza aviaire hautement pathogène n’a été identifié ».

> À lire aussi : Influenza aviaire, les confinements répétés des volailles divisent la filière (03/11/2021)

Vincent Guyot