L’observatoire de l’interprofession laitière (Cniel) se met à jour. En octobre 2020, les nouveaux indicateurs de prix de revient de lait pour l’année 2019 ont été publiés. En zone de plaine, le nouvel indicateur s’élève à 403 €/1 000 litres. En zone de montagne, il est de 483 €/1 000 litres. L’indicateur spécifique au lait biologique fait son apparition. Il est estimé à 547 €/1 000 litres.

Consolidation de l’observatoire

Autre nouveauté, les indicateurs calculés sur l’année 2018 ont été ajustés après coup. « L’observatoire du Cniel est un outil jeune, toujours en cours de consolidation, indique l’interprofession laitière dans une note jointe au tableau de bord. L’échantillon mobilisé en 2020, avec des données sur 2018 et 2019, est nettement plus conséquent et divers que la première année de fonctionnement de l’observatoire. »

Les données de 842 nouvelles exploitations ont rejoint l’analyse cette année. Ainsi, pour l’année 2018, l’indicateur relatif au lait conventionnel produit en zone de plaine passe de 384 €/1 000 litres sur l’observatoire 2019 à 400 €/1 000 litres sur l’observatoire de 2020.

L’ajout de nouvelles exploitations dans l’échantillon d’analyse en 2020 a permis d’ajuster les indicateurs relatifs au coût de production et au prix de revient du lait sur l’année 2018. © Cniel

« Le coût de production et le prix de revient de 2018 calculés avec l’observatoire de 2020 sont plus proches des mêmes indicateurs calculés à partir du Rica que ceux de l’observatoire de 2019 », note le Cniel. Pour rappel, les nouvelles références interprofessionnelles sur le prix du revient du lait sont issues des données des centres de gestion et des organismes de conseil en élevage.

Pour plus d’information sur la genèse de cet observatoire : Prix du lait, les nouveaux indicateurs de marché du Cniel débarquent (09/12/2019)

Alexandra Courty