Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La sécheresse pèse sur les cultures d’été

réservé aux abonnés

Rendements - La sécheresse pèse sur les cultures d’été
Le rendement moyen français du maïs pourrait se chiffrer à 86,7 q/ha. C’est ce qu’indiquent les premières estimations du service de la statistique du ministère de l’Agriculture. © Cédric Faimali/GFA

Bien que les prévisions du ministère de l’Agriculture soient encore provisoires, les rendements du maïs, du tournesol et du soja devraient être impactés par la chaleur et le manque de précipitation.

Le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, Agreste, a publié le vendredi 5 août 2022 ses toutes premières estimations de rendements pour les cultures d’été de 2021-2022.

Conditions de cultures « néfastes au développement du maïs »

« L’évaluation de la production de maïs est incertaine à cette date », précise la note d’information. Agreste estime que « les conditions de culture, sèches et chaudes, sont néfastes au développement du maïs ».

Il table sur un rendement moyen national de 86,7 q/ha, contre 100,2 q/ha en 2021. Dans un contexte de baisse des surfaces (–90 000 ha sur un an), la production nationale pourrait se chiffrer à 12,7 millions de tonnes (–18,5 % par rapport à 2021 et –9,1 % par rapport à la moyenne quinquennale).

« La production de maïs fourrage (15,2 Mt) serait en baisse de 13,6 % sur un an et de 11,3 % par rapport à la moyenne de 2017 à 2021 », indique également Agreste.

À lire aussi : Le gouvernement réunit sa cellule de crise sécheresse (05/08/2022)

Le potentiel du tournesol pourrait être « fortement altéré »

« La production de tournesol pourrait être quasi stable sur un an, à 1,9 million de tonnes, malgré la forte hausse des surfaces », estime Agreste. La note précise : « Le potentiel de rendement pourrait être fortement altéré par la sécheresse : son estimation précoce est de 22,8 q/ha, soit 4,6 q/ha de moins qu’en 2021. »

À lire aussi : Cette semaine sur Twitter, la sécheresse se fait sentir (05/08/2022)

Recul des rendements du soja

Du côté du soja, le service de la statistique s’attend à une hausse de la production, estimée provisoirement à 449 000 tonnes. Elle progresserait de 2,3 % sur un an, du fait d’une hausse des surfaces (+24 000 ha), et malgré un recul du rendement (25,2 q/ha contre 28,5 q/ha en 2021).

Hélène Parisot
Les rendements du blé tendre et du colza révisés à la hausse

Dans ses estimations du mois d’août, Agreste a révisé à la hausse le rendement moyen du blé tendre de 2022. S’il avait été estimé en dessous de 70 q/ha en juillet, il est désormais évalué à 72,1 q/ha (contre 71,1 q/ha en 2020-2021). La production nationale atteindrait 33,9 millions de tonnes.

La récolte de colza est également meilleure qu’initialement prévue. Le rendement national du colza a été rehaussé à 35,7 q/ha (contre 32,8 q/ha en juillet et 33,7 q/ha en 2020-2021). La production serait ainsi portée à 4,3 millions de tonnes (+31,6 % sur un an).

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le marché des céréales réagit au rapport USDA

Malgré une activité réduite le 15 août, « le marché des céréales enregistre des fortes amplitudes de variation en cours de séance, indique Agritel. Toutefois les cours parviennent globalement à se maintenir sur des niveaux inchangés voir une légère hausse. Les conditions climatiques restent à suivre notamment sur les cultures de maïs. »
Votre analyse quotidienne du marché - Oléagineux

Net repli du colza sur Euronext

Les cours du colza ont enregistré une forte baisse hier, le 15 août 2022, sur Euronext, « dans le sillage du soja et de l’huile de palme », explique Agritel.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !