Dans un communiqué datant du 13 janvier 2020, le syndicat indique qu’il restera ferme et demande le retrait pur et simple du décret sur les zones de non-traitement (ZNT) pour protéger les riverains. Selon lui : « Il s’agit d’un mensonge d’État qui fait fi des réalités économiques et scientifiques et qui ne mesure pas les conséquences pour l’alimentation, l’environnement, l’agriculture...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !