« Après cinq années de baisse consécutives de la balance commerciale européenne de céréales, on assiste à un net revirement de situation en 2019-2020 », a déclaré Simon Trauet, chargé d’études au sein de l’unité grains et sucre de FranceAgriMer le 8 juillet 2020. Avec des exportations de 49,5 Mt (dont 33,4 Mt de blé tendre) et des importations de 23,5 Mt...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
15%

Vous avez parcouru 15% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé freiné par la Russie et l’euro, le maïs poussé par la sécheresse

Les prix du blé se tassent ce mardi 4 août 2020 sur le marché à terme européen des céréales en raison d’une hausse des prévisions de récolte en Russie et de la force de l’euro qui freine la compétitivité du blé européen, tandis que le maïs profite du déficit hydrique.