Selon l’agence Bloomberg, Pékin compte augmenter ses commandes de soja, de maïs et d’éthanol (fabriqué en partie à partir de maïs) américains afin de respecter ses engagements de l’accord commercial préliminaire signé en janvier avec Washington. Selon ce texte, la Chine doit acheter environ 50 milliards de dollars de produits agricoles américains au cours des deux prochaines années.

De nouvelles tensions entre Washington et Pékin

Ces informations interviennent en plein regain de tensions entre les États-Unis et la Chine. Le président américain Donald Trump a menacé jeudi de suspendre toutes les relations avec Pékin, y compris économiques. L’administration américaine a accusé à de multiples reprises la Chine d’avoir dissimulé et minimisé l’ampleur du coronavirus, affirmant que le lourd bilan de la pandémie aurait pu être évitée si Pékin avait agi de manière « responsable » dès l’apparition du Covid-19 dans la ville de Wuhan fin 2019.

Washington a aussi pris des sanctions commerciales contre plusieurs entités chinoises accusées d’être complices de violations des droits humains de la communauté musulmane ouïghoure en Chine. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo et le haut responsable chinois Yang Jiechi se sont rencontrés cette semaine à Hawaï.

La météo sous surveillance

Les acteurs du marché agricole américain ont par ailleurs été attentifs vendredi aux prévisions météorologiques, notamment du côté du maïs. « Des averses sont attendues dans la majorité de la Corn Belt (la région productrice de maïs aux États-Unis, NDLR) dans les deux prochaines semaines », a décrit Nick Paumen, de CHS Hedging. « Toutefois, les précipitations dans l’Illinois et l’Indiana devraient être en dessous des moyennes saisonnières », a précisé Nick Paumen.

Le blé a, pour sa part, reculé pour la quatrième séance d’affilée, touchant un plus bas depuis septembre 2019.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,3250 dollars, contre 3,3100 dollars jeudi.

Le boisseau de blé pour livraison en septembre, désormais le plus actif, a fini à 4,8525 dollars, contre 4,8875 dollars à la précédente clôture.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus échangé, a terminé à 8,7650 dollars, contre 8,7300 dollars jeudi.

AFP
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé sans entrain face à une offre mondiale abondante

Les cours du blé étaient en très légère baisse, vendredi 7 août après-midi, tiraillés entre une production européenne en repli et une offre mondiale attendue en abondance.