Le boisseau (environ 27 kg) de blé d’hiver SRW (Soft Red Winter) coté à Chicago a atteint 7,67 dollars, pour la première fois depuis le 16 août 2021.

Tension forte sur la variété HRW

Les opérateurs « s’inquiètent d’une offre plus restreinte sur l’ensemble du marché et d’un coup d’accélérateur de la demande », a résumé Virginia McGathey, présidente de McGathey Commodities. « Les deux réunis font monter les prix. »

La tension est plus forte encore sur la variété HRW (Hard Red Winter), cotée à Kansas City (Missouri), qui a touché 7,82 dollars lundi, un plus haut niveau depuis mai 2014.

Quant au blé de printemps, dont la production s’est effondrée du fait de la sécheresse qui a frappé le nord-ouest des Etats-Unis et le Canada au début de l’été, il s’est installé au-delà de 10 dollars (avec un sommet à 10,31 dollars) pour la première fois depuis juillet 2012, il y a neuf ans.

Les cours du maïs et du soja bridés

« On a eu un décrochage », durant la première moitié d’octobre, « puis le marché a rebondi et pris un peu d’élan », rappelle Virginia McGathey. De nombreux acheteurs spéculatifs se sont positionnés à la hausse et l’option d’achat la plus demandée est actuellement pour un boisseau à 8 dollars, ce qui signifie que le marché s’attend à dépasser ce seuil.

« Pratiquement tout pointe vers le haut », explique la courtière, à l’exception du maïs et du soja, « qui n’avancent pas aussi vite et pourraient être, ce qui empêche de dépasser 8 dollars plus rapidement ».

Les cours du maïs et surtout du soja ont ainsi été bridés par des chiffres de production plusieurs fois revus à la hausse, bénéficiant notamment de bonnes conditions climatiques générales à la différence du blé.

Lundi 25 octobre 2021, le maïs a quasiment fait du sur-place, handicapé par une baisse marquée des volumes inspectés aux Etats-Unis en vue de leur exportation lors de la semaine achevée le 21 octobre (−48 %), selon les chiffres publiés par le ministère américain de l’Agriculture (USDA), tandis que le soja résistait mieux et que le blé se maintenait à un niveau quasiment identique.

Le boisseau de blé (environ 27 kg) pour livraison en décembre a gagné 0,46 %, à 7,5950 dollars, contre 7,5600 dollars vendredi.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre a fini au même point que vendredi à la clôture, soit 5,3800 dollars.

Le boisseau de soja (environ 27 kg) pour livraison en janvier a pris 1,32 %, à 12,47 dollars, contre 12,3075 dollars à la dernière clôture.