Le ministre Oleksandre Koubrakov était présent au port de Pivdenny, dans la ville de Youjné, pour assister au chargement de céréales dans les cales du MV Brave Commander. Il a indiqué que « le navire se dirigera vers l’Afrique, l’Éthiopie étant le dernier pays où la cargaison de 23000 tonnes de blé sera livrée ».

 

Dans l’attente d’autres bateaux

« J’espère que d’autres navires affrétés pour le Programme alimentaire mondial (PAM) viendront dans nos ports, a-t-il poursuivi. J’espère qu’il y aura bientôt 2-3 navires supplémentaires ». Sur Twitter, il a plus tard ajouté que le chargement était complet et le bateau prêt à partir, sans donner de date.

 

Le MV Brave Commander a accosté vendredi, le 12 août 2022, au port de Pivdenny, proche d’Odessa. Selon le ministère ukrainien de l’Infrastructure, il partira pour Djibouti, d’où les céréales seront transférées en Éthiopie.

 

Il s’agit de la première cargaison d’aide alimentaire à quitter l’Ukraine depuis qu’a été signé en juillet par Kiev et Moscou, via une médiation de la Turquie et sous l’égide de l’ONU, des accords sur l’exportation des céréales ukrainiennes, bloquées à cause de la guerre entre les deux pays.

 

« Nous prévoyons évidemment que d’autres navires quittent les ports ukrainiens pour venir en aide aux populations du monde entier, a déclaré aux journalistes Marianne Ward, directrice adjointe des opérations du Programme alimentaire mondial (PAM) en Ukraine. Ce n’est que le premier des nombreux navires humanitaires qui quitteront les ports. »

 

Le premier navire commercial est parti le 1er août. 16 bateaux au total ont quitté l’Ukraine depuis l’entrée en vigueur de l’accord, selon le décompte des autorités ukrainiennes, mais aucune cargaison humanitaire de l’ONU n’a encore pris la mer.