FranceAgriMer précise les conditions de mise en œuvre de la directive européenne relative aux émissions industrielles (directive IED) pour les élevages de porcs et de volailles soumis à autorisation.

La date limite de dépôt des dossiers de demande d’aides aux investissements en faveur de la qualité de l’air dans les élevages IED est reportée au 15 mai 2017. Selon l’office agricole, 286 demandes ont déjà été déposées au mois de février, pour un montant de 5,76 M€.

Les démarches de mise en œuvre de la directive ont par ailleurs été simplifiées. Dans les 3 300 élevages concernés en France, les exploitants devront procéder au réexamen de leur installation « dans un délai de 14 à 24 mois » après la parution de la décision européenne (21 février 2017). Ces exploitations ont jusqu’en février 2021 pour « appliquer les meilleures techniques disponibles et respecter la valeur limite d’émission d’ammoniac par bâtiment ».