Dans 10 ans, la viande cellulaire pourrait représenter 10 % de la viande consommée. Les alternatives à la viande sont-elles une menace pour l’élevage ? Le marché bénéficie d’alliés de taille pour perdurer : afin de faire fructifier leurs investissements, les multinationales, fonds d’investissement et autres milliardaires s’appuient sur les associations animalistes.

Les consommateurs sont cependant loin d’être convaincus. À la manière d’un nouvel ingrédient, les substituts de viande pourraient plutôt se fondre à l’avenir dans les produits alimentaires actuels, prédisent les experts.

La rédaction de la France Agricole livre les coulisses de son enquête et ses conclusions sur le plateau de Village semence, jeudi 27 février, lors du Salon international de l’agriculture.

>  Lire aussi   Imitations de viande : une menace pour l’élevage