Bertrand Chevalier, éleveur à Noyal-Muzillac (Morbihan), nourrit ses vaches laitières avec de l’ensilage de maïs et de l’herbe fraîche. Il la récolte chaque jour grâce à une remorque autochargeuse. L’objectif est de permettre aux vaches de manger une grandes quantité d’herbe non fermentée malgré son parcellaire dispersé et inapte au pâturage. Cet aliment, qu’il juge particulièrement équilibré, permet par ailleurs de limiter les achats de tourteau.

À regarder aussi notre vidéo : « La luzerne aide mes poules à s’adapter au confinement » (04/01/22)

En complément de ses prairies, Bertrand Chevalier sème un mélange de ray-grass et de trèfle en dérobée derrière le blé et le maïs ensilage. Cela lui permet de disposer de suffisamment d’herbe fraîche 9 mois sur 12.

À regarder aussi notre vidéo : « Je produis de la luzerne déshydratée pour mes vaches laitières » (28/03/22)

À regarder aussi notre vidéo : « Je finis mes génisses et mes vaches à l’herbe » (28/03/22)

Renaud d’Hardivilliers