Jeudi 2 février 2023 sur Euronext, la tonne de colza a clôturé à 544,25 euros (+3,25 euros par rapport à la clôture précédente) sur l'échéance de mai et à 541,75 euros (+2 euros) sur celle d'août.

Recul du pétrole

De son côté, le pétrole continue son recul, alors que les stocks de brut américain sont sur leurs niveaux les plus hauts depuis 20 mois et supérieurs aux attentes. "La baisse du dollar et la décision de l’Opep+ de garder ses quotas de production inchangés ont apporté un certain support, mais finalement les craintes d’une récession aux États-Unis ont pris le dessus, explique Sitagri. L’embargo européen sur les produits raffinés russes rentrera en vigueur le 5 février. Pour l’instant, la Russie ne semble pas impactée par les sanctions et envisage d’augmenter ses exportations vers les pays asiatiques."

Bonnes ventes à l'exportation du soja américain

À la Bourse de Chicago, le soja a enregistré un gain de 14 cents par boisseau, soutenu par des bonnes ventes à l'exportation, et dans un contexte de craintes de baisse de production significative en Argentine. 

Ce vendredi 3 février 2023, vers 12h30 sur Euronext, la tonne de colza gagnait 2,50 euros sur l'échéance de mai, à 546,75 euros, et de 2,25 euros sur celle d'août, à 544 euros.