Les prix d’un bail à long terme ne font l’objet d’aucun texte particulier. Celui-ci est établi selon les règles applicables aux baux de neuf ans en distinguant les différentes composantes : loyer des bâtiments d’habitation, loyer des terres nues et des bâtiments d’exploitation. Concernant le bail à long terme, l’article L.411-11 alinéa 1er du code rural précise seulement que sa durée est un élément de fixation du prix. Des majorations sont prévues par les arrêtés préfectoraux.

Selon la jurisprudence, la majoration du prix du fermage en fonction de la durée du bail éventuellement prévue par l’arrêté préfectoral s’impose aux parties, même en l’absence d’une stipulation contractuelle.