«Toutes les sociétés à capital social doivent ouvrir un compte courant professionnel au moment de leur création pour déposer leur capital social », rappelle le ministère de l’Economie sur son site. En effet, sans ouverture de compte professionnel, pas de certificat de dépôt de fonds délivré par la banque…, donc pas d’immatriculation possible !

Les entreprises individuelles n’ont pas cette obligation puisqu’elles n’ont pas de capital social. Elles ont donc la possibilité de n’avoir qu’un compte bancaire de particulier.

« S’il s’agit d’une exploitation individuelle, le compte bancaire est inscrit au bilan et il a de ce fait le caractère professionnel, confirme Luc Rétif, fiscaliste de l’association de gestion et de comptabilité Icoopa. Si l’exploitant individuel ne dispose que d’un seul compte bancaire, les opérations privées qui apparaissent sur ce compte seront traitées comme privées. Comptablement, les comptes 108 permettront de retracer ces opérations privées. »

Pour des raisons de gestion de trésorerie, la présence de deux comptes bancaires est fortement recommandée. Le but d’un compte bancaire professionnel est de dissocier le patrimoine de votre entreprise de votre patrimoine personnel, de simplifier la gestion et de faciliter les éventuelles opérations en cas de contrôle fiscal.

[summary id = "10050"]