En effet, dans les sociétés de type SAS (société par actions simplifiées) ou SAS unipersonnelle, le président a un statut de mandataire social (gérant), donc de cadre.

« À ce titre, il est redevable de cotisations salariales et de cotisations patronales spécifiques pour la retraite, la prévoyance et la retraite supplémentaire cadre », explique Anne Bodolec, conseillère en droit du travail au CER France Brocéliande. « Son statut est celui de salarié au sens de la Sécurité sociale (couverture maladie), mais de dirigeant au sens droit de travail », précise-t-elle.

Le gérant est donc bien soumis à des cotisations patronales et des cotisations salariales.

[summary id = "10050"]