L'agriculteur qui souhaite créer un plan d'eau pour une utilisation professionnelle, mais aussi privée dans certains cas, doit respecter une procédure au titre de la loi sur l'eau, et une autre au titre de l'urbanisme.

Si la réalisation de l'étang nécessite des travaux (affouillement ou exhaussement des sols), leur exécution peut être soumise à autorisation au titre des installations et travaux divers.

Les plans locaux d'urbanisme (PLU) ou les plans d'occupation des sols (POS) peuvent réglementer ces travaux.

Enfin, la création d'un plan d'eau est soumise à autorisation du maire par le règlement sanitaire départemental (RSD). Son implantation est, notamment, interdite à moins de 35 m des points d'eau (sources, forages, puits, conduites…) et à moins de 50 m des habitations (sauf installation de camping à la ferme).

Par ailleurs, la création d'un plan d'eau peut relever de différents régimes administratifs en application de la loi sur l'eau, selon sa situation géographique, sa surface, son mode d'alimentation.

Pour plus d'informations, consultez la Mission interservices de l'eau. Renseignez-vous à la DREAL (1) ou à la chambre d'agriculture.

_____

(1) Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement.

[summary id = "10050"]