Créer un carré de potagers surélevé et une cuve de récupération des eaux de pluie dans des logements pour personnes âgées, en Côte-d’Or ; cultiver un jardin partagé dans des centres de soins pour bénéficier aux patients et à leur famille dans le Gard ; réaliser un poulailler et un clapier dans le centre d’hébergement et de réinsertion sociale de l’Armée du Salut de Normandie : tels sont les premiers projets sélectionnés dans le cadre de la mesure « jardins partagés » du plan France Relance.

Depuis mars 2021, 302 initiatives ont été retenues en vue de bénéficier d’une aide de l’État, afin de soutenir l’agriculture urbaine, explique un communiqué du ministère de l’Agriculture, daté du 30 juin 2021.

> À voir aussi : Zone sensible, une ferme historique au cœur de Saint-Denis(31/12/2020)

170 millions d’euros pour les jardins partagés

« Il s’agit ainsi de promouvoir des lieux de vie ouverts à la participation des riverains en lien avec d’autres structures de leur quartier (écoles, maisons de retraites, centres sociaux, commerces de proximités…) », précise le ministère. Ce volet du plan de relance est doté de 170 millions d’euros.

> À lire aussiSouveraineté alimentaire : Les villes dans l’impasse sans les agriculteurs (30/12/2020)

Rosanne Aries