Production. « Les abattages de porcs se replient légèrement en août en glissement annuel, de près de 1 % en têtes et en poids », observe Agreste dans sa note de conjoncture publiée le 26 septembre 2016. Néanmoins, ils sont en hausse depuis le début de l’année (+ 0,9 % en têtes et + 1,8 % en volume), entraînant une progression de la production de 1,9 %.

En parallèle, le poids moyen des carcasses recule encore, repassant en août en dessous des 82 kg pour la première fois de l’année, signe d’une demande accrue des abattoirs. En effet, la consommation de viande de porc progresse légèrement en juillet.

La Chine aux achats

Prix. Conséquence de cette demande dynamique, le prix augmente en août en glissement annuel et se rapproche de la moyenne quinquennale. Le cours moyen du porc charcutier classe E+S se situe à 1,63 €/kg carcasse (+ 4,2 % par rapport à août 2015 mais - 0,6 % par rapport à la moyenne quinquennale). Cette amélioration, à l’instar des principaux cours européens, est soutenue par de fortes exportations vers la Chine.

Échanges. En juillet, les exportations de viande porcine sont en repli de 4,8 % en glissement annuel, soit 2 400 téc de moins. La situation est contrastée selon les destinations : 7 500 téc de moins vers l’Union européenne mais 5 100 téc de plus vers les pays tiers, et en particulier vers la Chine (+ 5 900 téc).

Les importations reculent également, de 8 % soit 4 400 téc, notamment depuis l’Allemagne, notre principal fournisseur. Au bout du compte, le solde du commerce extérieur en volume est positif avec les pays tiers, et négatif avec l’UE (Union européenne).

E.C.