Cette manifestation survient moins d’une semaine après un premier rassemblement qui a mobilisé 1 200 agriculteurs, selon les organisateurs, 900 selon la police, le 24 janvier dans la préfecture du Tarn-et-Garonne.

Deuxième manifestation

Les agriculteurs se sont à nouveau mobilisés pour exprimer leur opposition à la modification des zones défavorisées et demandent qu’une discussion soit engagée avec le ministre de l’Agriculture.

Divisés en deux groupes et avec environ 80 tracteurs, les agriculteurs ont organisé des actions de blocage sur la rocade ainsi que sur l’A62. La circulation a été fortement perturbée par ces opérations, obligeant les automobilistes et les poids lourds à emprunter le centre de la ville de Montauban.

8 000 € en moyenne

Selon JA du Tarn-et-Garonne, l’ancienne zone concernait 181 communes dans leur département et la nouvelle carte n’en conserverait que 82. Pour leur président, Édouard Forestié, la disparition d’une aide qui tourne « en moyenne à 8 000 € » risquerait d’entraîner « beaucoup de faillites ».

AFP