Le Premier ministre et son ministre de l’Agriculture étaient en Ardèche ce samedi 10 avril 2021 sur une exploitation touchée par le gel de la semaine dernière. Alors que des centaines d’exploitations arboricoles, viticoles et céréalières ont été impactées dans une dizaine de régions, Jean Castex a annoncé le déploiement rapide de mesures de soutien.

> À lire aussi : Le gel a frappé fort sur les cultures (09/04/2021)

« Dégager des enveloppes exceptionnelles motivées par cette situation exceptionnelle »

Annoncé par Julien Denormandie vendredi, le dispositif de calamités agricoles sera finalement déplafonné, a précisé Jean Castex. Une annonce qui évoque deux hypothèses : que l’Etat abonde le fonds au-delà de ses 120 millions d’euros ou que les taux d’indemnisation soient plus importants que prévu.

Le Premier ministre promet aussi d’aller au-delà du régime des calamités agricoles en « dégageant des enveloppes exceptionnelles. […] Le gouvernement, l’État assumera les responsabilités qui sont les siennes ».

> À lire aussi : Gel : Julien Denormandie annonce l’ouverture du régime des calamités agricoles (09/04/21)

Une réunion de crise interministérielle, réunissant les responsables de filière, la MSA, les banques et les assurances est prévue ce 12 avril 2021. Celle-ci permettra de travailler à la mise en place d’autres mesures de soutien dont celles évoquées de dégrèvement de la taxe foncière, du report ou de l’annulation de charges.

Tous les mécanismes de soutien seront activés sans délai (dégrèvement de taxe foncière, report ou annulation de charges) et nous irons encore plus loin avec un dispositif supplémentaire financé par la solidarité nationale.
Une cellule interministérielle y travaillera dès lundi. pic.twitter.com/vHlBMQxCDH

— Jean Castex (@JeanCASTEX) April 10, 2021

Des actions structurelles pour le secteur agricole

Au-delà de cet épisode climatique, le Premier ministre a évoqué « le cadre de la nouvelle Pac, de la loi sur le climat […] pour accompagner l’ensemble de notre économie à faire face et à s’adapter à ces changements. […] C’est une question de souveraineté », a-t-il conclu.

Mais Jean Castex a également rappelé les 70 millions d’euros déployés dans le plan de relance pour accompagner les agriculteurs à se doter d’équipements de protection contre les aléas climatiques.

Alessandra Gambarini