« Les exploitants qui font l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile ou bien qui sont parents d’un enfant de moins de 16 ans ou d’une personne en situation de handicap faisant lui-même l’objet d’une telle mesure » peuvent bénéficier de l’allocation de remplacement.

Ce dispositif peut donc être sollicité par les exploitants concernés par les fermetures des crèches ou des établissements scolaires, rappellent les ministres des Solidarités et de la Santé, de l’Agriculture et de l’Alimentation, des Comptes publics et le secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles dans un communiqué diffusé le 6 avril 2021.

Jusqu’à 112 euros par jour

Ce dispositif permet la prise en charge du coût de remplacement sur l’exploitation agricole, dans la limite de 112 euros par jour.

« L’allocation est versée par les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) sur la base de justificatifs, soit aux services de remplacement si l’exploitant fait appel à leur service, soit à l’exploitant s’il procède à une embauche directe. »

En vigueur jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire

Mise en place lors du premier confinement, puis réactivée lors de la seconde vague de l’épidémie de Covid-19, l’allocation restera en vigueur jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Raphaëlle Borget