En vue de l’élection présidentielle, la FNSEA et une trentaine de partenaires (1) ont présenté un manifeste « Pour des ruralités vivantes », le 7 décembre 2021 au siège du syndicat. Ce manifeste s’appuie sur un slogan : « Il n’y aura pas de relance économique en France s’il n’y en a pas dans les zones rurales. »

> À lire aussi : La FNSEA réunit « la ruralité » à Niort (23/09/2021)

36 acteurs de la ruralité

Le syndicat agricole majoritaire a fédéré trente-cinq acteurs de la ruralité : organisations professionnelles (association nationale des industries alimentaires, confédération des petites et moyennes entreprises, union nationale des professions libérales, union des entreprises de proximité, buralistes, forestiers, chasseurs…), réseaux associatifs (Familles rurales…) et élus locaux (association des départements de France, association des petites villes de France).

« Coconstruire ensemble un avenir »

« Tous ici, nous considérons que la campagne est une chance et un espace économique », a lancé la présidente de la FNSEA. En réponse au programme visant à la relocalisation industrielle lancée par la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, Christiane Lambert a affirmé : « Nous aussi, nous voulons participer à cette relocalisation. Il y a des usines, des milliers d’emplois qui font la vitalité de la ruralité. »

Pour Henri Biès-Péré, président du groupe Monde rural et deuxième vice-président de la FNSEA, cet appel « ce n’est pas défendre une citadelle, mais la volonté de coconstruire ensemble un avenir ».

10 propositions économiques

Avec ses partenaires, le syndicat entend interpeller les candidats à l’élection présidentielle, sur la base de dix propositions. Le collectif propose notamment d’encourager l’emploi en facilitant l’installation et la transmission des entreprises en milieu rural.

Il préconise de revitaliser 10 000 centres-bourgs d’ici à 2050 par des investissements durables. Il défend aussi le mieux-vivre ensemble, à travers des livrets d’accueil à destination des nouveaux habitants ou des chartes d’engagements réciproques.

Les cosignataires prévoient des temps forts lors du Salon international de l’agriculture.

Aurore Cœuru

(1) ADEPALE (Association Des Entreprises de Produits Alimentaires Élaborés), ADF (Association des Départements de France), ALLICE (Insémination), ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture),APVF (Association des Petites Villes de France), ASLN (Alliance des Sports et Loisirs de Nature), AXEMA (Union des Industriels de l’Agroéquipement), CGAD (Confédération Générale de l’Alimentation en Détail), CNMCCA (Confédération Nationale de la Mutualité, de la Coopération et du Crédit Agricoles), Confédération Nationale des Buralistes, CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises), DOMAINES SKIABLES DE France, FC2A (Fédération du Commerce Agricole et Agroalimentaire), FCEL (Fédération France Conseil Elevage), FNAR (Fédération Nationale des Artisans et Petites Entreprises en Milieu Rural), FNAS (Fédération Nationale Accompagnement Stratégie), FNC (Fédération Nationale des Chasseurs), FNSAFER (Fédération Nationale des Sociétés d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural), FNEDT (Fédération Nationale des Entrepreneurs des Territoires), FNFR (Fédération Nationale des Familles Rurales), FRANSYLVA (Fédération des Syndicats de Forestiers Privés), JA, SEDIMA (Syndicat national des Entreprises de services et DIstribution du Machinisme Agricole, d’espaces verts et des métiers spécialisés), SIMV (Syndicat de l’Industrie du Médicament et Diagnostic Vétérinaires), SNIA (Syndicat National de l’Industrie de la Nutrition Animale), Sol et civilisation, UDES (Union des Employeurs de l’Economie Sociale et Solidaire), UFS (Union Française des Semenciers), UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes), UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie), UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales), UNEP (Union Nationale des Entreprises du Paysage), U2P (Union des Entreprises de Proximité), UNIFA (Union des Industries de la Fertilisation)