« Les mailles du réseau de cabinets vétérinaires à activité rurale se sont, ces dernières décennies, fortement distendues et laissent aujourd’hui s’installer, de façon inexorable, de vastes espaces vides. » Tel est le constat du Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) dans un rapport publié le 13 février 2020. Son cri d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !