En déplacement dans la Meuse, le 26 octobre, Didier Guillaume annonce de nouvelles mesures de soutien pour les exploitants touchés par la sécheresse. « Il faut éviter la décapitalisation du cheptel français », s’inquiète-t-il. Le ministre souhaite que la solidarité s’organise et a demandé aux préfets d’organiser des réunions « avec l’ensemble des acteurs concerné...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !