« Il s’agit du premier foyer [de grippe aviaire] en élevage mis en évidence en France depuis l’épizootie de l’hiver dernier », rapporte le ministère de l’Agriculture, dans un communiqué publié le 27 novembre 2021. La suspicion d’infection fait suite à « un constat de mortalités anormales parmi les volailles de l’élevage ».

À lire aussi : Grippe aviaire, votre installation répond-elle aux exigences de mise à l’abri ? (24/11/2021)

Investigations en cours

Des investigations sont en cours pour identifier l’origine de la contamination par le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène, de cet élevage de poules pondeuses, situé à Warhem (Nord). « L’analyse complète de la souche du virus est actuellement en cours au laboratoire national de référence de l’Anses », précise le ministère.

À lire aussi : L’Anses juge « impérieuse [la] nécessité » de protéger les canards du virus (21/11/2021)

Dépeuplement immédiat

Conformément aux règles de gestion sanitaire, ce foyer sera « dépeuplé et désinfecté sans délai ». Une zone de protection dans un rayon de 3 km autour du foyer, et une zone de surveillance dans un rayon de 10 km, ont été instaurées par le préfet du département.

Afin de « maîtriser le risque de diffusion » du virus de la grippe aviaire, les mouvements de volailles sont interdits dans les deux zones précitées, où « des mesures sanitaires strictes » doivent être observées.

Déclarer toute suspicion

Face à ce premier cas en élevage de la saison 2021-2022, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, appelle « l’ensemble des filières professionnelles, les chasseurs et les particuliers détenteurs d’oiseaux à respecter strictement les mesures de protection contre l’influenza aviaire et à déclarer sans délai toute suspicion, dont des mortalités anormales en élevage, aux autorités sanitaires de leur département. »

Depuis la fin de l’été 2021, quatre cas d’IAHP en faune sauvage de souche H5N1, et trois cas en basse-cour de souche H5N8 ont été déclarés en France métropolitaine. «. En Europe (géographique), 26 pays sont aujourd’hui touchés par les virus influenza, concernant plus de 400 foyers en élevage et 600 cas en faune sauvage », rappelle le ministère.

À lire aussi : Les foyers de grippe aviaire en élevage se multiplient en Europe (10/11/2021)

Vincent Guyot