L’île lance un « appel à candidatures spécifiquement réservé à des projets d’élevage, permettant notamment de répondre à un approvisionnement de produits laitiers en circuit court souhaité par les habitants », indique la commune sur son site internet. Interrogée, elle précise que la ferme devra être biologique.

L’île bretonne la plus isolée

D’une superficie de 1 550 hectares, Ouessant est l’île la plus isolée et la plus avancée en mer des îles bretonnes. Jusqu’au début du XXe siècle, elle abritait près de 750 hectares de terres cultivées et 800 hectares de pâturages, qui ont été délaissées. Battue par les vents, l’île est désormais dépourvue de toute activité agricole.

L’île connaît « une croissance de l’enfrichement qui conduit à la fermeture de ses paysages et à l’appauvrissement de la biodiversité », note le cahier des charges de l’appel lancé en janvier, évoquant la possible mise à disposition d’une surface de près de 35 hectares pour un loyer annuel d’une quarantaine d’euros par hectare, ainsi que de bâtiments et locaux.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 31 mai 2019. La commune a déjà lancé un tel appel à projet. Elle a choisi un maraîcher biologique qui est en cours d’installation sur l’île.

AFP