En août 2021, la production d’œufs de consommation issue du modèle SSP-ITAVI-CNPO est estimée à 1,3 milliard d’unités, en hausse de 3,1 % sur un an. En cumul annuel de janvier à août 2021, elle atteint 10,4 milliards d’unités. La hausse de 4,1 % sur un an est en faveur des modes d’élevage alternatifs.

Le prix de l’aliment des poules augmente chaque mois

En juin 2021, les mises en place de poulettes de ponte sont soutenues, atteignant 4,7 millions de têtes, compensant les niveaux bas de mai (3,7 millions). Depuis novembre 2020, le prix de l’aliment des poules augmente chaque mois. En juin, la hausse atteint 2,4 % sur un mois pour les poules en cage, soit +13,6 % sur un an.

Comparativement à la moyenne de 2016 à 2020 des mois de juin, le coût de l’alimentation des poules en cage est supérieur de 17,2 % (contre +10,3 % pour le prix à la production des œufs de consommation lors de son pic de juin).

Des prix en baisse

En juillet 2021, le prix à la production des œufs de consommation baisse de 11,5 % sur un mois, retrouvant les niveaux de juillet 2020. Le marché des œufs est particulièrement tendu, avec une demande absente. En juin 2021, le solde extérieur des échanges d’œufs de consommation s’établit à −2,3 tec et −0,3 M€.

Il redevient déficitaire sous l’effet notamment de la hausse des importations d’ovoproduits alimentaires (et ce, malgré le recul des importations d’œufs coquille). Selon le modèle de prévision de la production d’œufs de consommation, la production des prochains mois continuerait de progresser sur un an : +4,4 % en septembre, +3,2 % en octobre et +3,4 % en novembre.

R.H.