À l’approche de l’été, le niveau des nappes phréatiques n’apporte pas d’inquiétude, à l’exception de l’Alsace, des vallées de la Saône et du Rhône et de l’est du Massif Central. Le Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) a diffusé son bilan au premier juin 2020 de la recharge des 200 réservoirs français exploitables.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
17%

Vous avez parcouru 17% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !