« Nous allons regarder tout ce qui est en notre pouvoir » pour « ne pas leur verser » le CICE « très élevé qu’ils doivent toucher parce qu’ils ont investi et embauché les années précédentes », a indiqué le ministre devant la commission du développement durable.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !