Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, « le sucre a perdu le tiers de sa valeur sur le marché mondial », constate Timothé Masson, économiste chargé des marchés à la CGB, syndicat des betteraviers français. Un constat terrible pour les planteurs et pour les industriels du sucre, notamment européens, qui espéraient se refaire une santé après une année marquée par des...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !