Les chambres d’agriculture, ADA France (Fédération du réseau de développement apicole) et l’Itsap-Institut de l’abeille ont signé le 6 juillet 2021 une convention-cadre « Agriculture-Apiculture-Pollinisation », un partenariat au profit de la durabilité des exploitations agricoles et apicoles.

Partenariat gagnant-gagnant

Ce partenariat gagnant-gagnant est décliné à l’échelle locale :

  • Pour favoriser l’acquisition de connaissances et les partager entre agriculteurs et apiculteurs ;
  • Pour promouvoir le développement des activités agricoles et apicoles dans les territoires ;
  • Pour développer des outils d’aide à la décision et assurer le transfert des pratiques favorables et des références produites.
Les études de l’Itsap-Institut de l’abeille et de ses partenaires techniques et scientifiques démontrent l’efficacité de certains changements de pratiques pour concilier les enjeux des agriculteurs et des apiculteurs sur les territoires.Sylvain Lafarge, président de l’Itsap

« Les chambres d’agriculture présentes sur l’ensemble du territoire accompagnent les agriculteurs dans leur démarche de préservation des abeilles en assurant la diffusion de bonnes pratiques ; les abeilles jouent un rôle essentiel pour la pollinisation des cultures », a rappelé pour sa part Philippe Noyau, le secrétaire adjoint des chambres d’agriculture et président de la chambre régionale du Centre-Val de Loire.

Le réseau des ADA ambitionne, quant à lui, de contribuer à la connaissance de l’apiculture, pour une meilleure prise en compte de ses pratiques et de ses besoins. « Notre objectif est aussi, et avec les partenaires de cette convention, d’identifier et d’harmoniser les démarches vertueuses et constructives sur l’ensemble du territoire national par l’innovation, la médiation, et dans le respect des diversités de terrain », a conclu le président d’ADA France, Christophe Zimmerman.

Céline Fricotté