L’entente sur les prix des produits agricoles, quels qu’ils soient, est une nouvelle fois sanctionnée par l’Autorité de la concurrence. L’affaire concernée en est une nouvelle illustration. L’Association des viticulteurs d’Alsace et le Groupement des producteurs-négociants, ainsi que le Comité interprofessionnel des vins d’Alsace (Civa) ont été condamnés pour s’être concertés entre 2008 et 2017 afin d’établir des recommandations sur les prix de vente du raisin, dans le but d’augmenter les prix de la matière première et ainsi le prix de vente aux consommateurs. Le Civa est aussi condamné pour avoir formulé des recommandations tarifaires sur le vin en vrac.

(Décision de l'Autorité de la concurrence
du 17 septembre 2020).

[summary id = "10050"]