Désilage, chargement des ingrédients de la ration, distribution, nettoyage de l’auge ou de la table d’alimentation sont autant de tâches qu’il est nécessaire de répéter tous les jours ou presque pour nourrir un troupeau laitier. D’après l’institut de l’élevage, le temps d’astreinte pour l’alimentation atteint en moyenne 11,5 heures par vache et par an. Pourtant, il est possible de gagner du temps sans nuire à l’équilibre de la ration. Les éleveurs qui témoignent dans ce dossier ont pris ce parti, chacun en cohérence avec le contexte de leur exploitation.

Dans la Manche, Jérôme Delangle a saisi l’opportunité d’intégrer une Cuma de désilage (lire page 48). Tous les jours, le chauffeur de la mélangeuse automotrice assure la préparation et la distribution de la ration des 64 vaches. De quoi alléger la charge de travail de l’éleveur, ainsi que les charges de mécanisation. Philippe Rivoallon, producteur dans le Finistère, a lui aussi limité les frais et l’astreinte : ses 55 prim’holsteins se servent directement au front d’attaque du silo de maïs (lire page 49). Un désilage quotidien à la fraise et le chargement d’une botte d’enrubannage dans un râtelier lui suffisent à affourager son troupeau.

De son côté, Frédéric Barbier a conservé sa mélangeuse. Mais l’éleveur du Pas-de-Calais n’a plus à choisir quel coproduit intégrer dans sa ration complète (lire page 50). Depuis trois ans, les pulpes de betterave surpressées, les drêches de brasseries, ainsi que les concentrés qui équilibrent ses ensilages de maïs et d’herbe sont stockés dans un seul et même silo. Au passage, il a gagné près de 15 minutes chaque jour pour alimenter ses vaches.

Pour sa part, l’exploitation du lycée agricole de Pixérécourt, en Meurthe-et-Moselle, mise sur l’ensilage d’herbe dans la ration hivernale de son troupeau (lire page 51). Depuis 2008, le fourrage est distribué aux vaches en cubes désilés, pour une durée de 8 à 10 jours. Une solution simple et économique, dans un élevage où le travail est assuré en totalité par de la main-d’œuvre salariée.

Vincent Guyot

Sommaire

Vaches laitières : VACHES LAITIÈRES Ils gagnent du temps pour l’alimentation Ils gagnent du temps pour l’alimentation