Entre 2013 et 2017, 984 accidents de la route ont impliqué un engin agricole et provoqué 201 décès. Plus de 40 % de ces accidents surviennent entre juin et août. C’est une période à risque, qui débute avec les moissons et les chantiers de pressage.

Afin de mieux appréhender le comportement des agriculteurs sur la route, Assurance Prévention, l’association des assureurs français, a mené une étude auprès de conducteurs de tracteurs. Interrogés sur le partage de la route, 8 sur 10 estiment que la cohabitation avec les conducteurs de différents types de véhicules se passe bien. Près de 9 sur 10 se sentent en sécurité quand ils conduisent (87 %). Ces chauffeurs ont très largement le sentiment d’être attentifs aux autres usagers (98 %), mais seulement 6 sur 10 estiment que la réciproque est vraie (62 %). Attentifs mais pas toujours prudents, puisque 83 % reconnaissent avoir au moins un comportement à risque.

Méconnaissance d’une réglementation en perpétuelle évolution, stress pour terminer des chantiers stratégiques et recours à une main-d’œuvre familiale parfois peu qualifiée et trop jeune composent un cocktail détonnant mettant en péril la sécurité de la récolte. Afin d’aborder la moisson et les chantiers de paille sans prendre de risque, nous avons repris les principales réglementations dans ce dossier. À lire avec attention pour circuler en toute légalité et mettre toutes les chances de son côté.

Corinne Le Gall