Les cours du colza progressaient en début de semaine tant sur le physique que sur Euronext. Cette fermeté s’affiche dans un contexte de bilans très tendus avant la prochaine récolte, « et surtout avant que le Canada puisse à nouveau alimenter le marché, soit pas avant septembre 2022 », explique Agritel.