Nous l’avions annoncé il y a deux semaines : l’usine de Saint-Dizier est en proie à de grandes difficultés. Après les syndicats, c’est maintenant au tour de la direction française du groupe chinois de communiquer sur la situation. Si elle confirme une réduction de la masse salariale, elle présente également sa nouvelle stratégie pour sauver ce site historique.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !