Auditionné par la Commission des finances du Sénat le 6 juillet 2021, Joël Limouzin, élu de la FNSEA en charge du dossier de la gestion des risques, a donné quelques précisions sur l’intervention de la solidarité nationale en cas de sinistres agricoles.

> À lire aussi : Intempéries : Pour le ministre, le risque climatique n’est plus assurable par des assureurs (14/04/2021)

Un partenariat privé-public nécessaire

« Les agriculteurs ne peuvent plus seuls faire face au défi climatique, a déclaré Joël Limouzin, rappelant la nécessité de faire intervenir l’assurance privée et la solidarité nationale pour couvrir les pertes liées aux événement climatiques. C’est un enjeu de souveraineté alimentaire. »

« Jusqu’à présent, nous étions sur : « l’assurance doit être volontaire », mais on ne peut pas continuer avec des drames. […] Nous sommes prêts à aller jusqu’au principe que, s’il doit y avoir une solidarité nationale, cela doit être conditionné à la souscription d’une assurance », a-t-il précisé, espérant ainsi « donner un coup de boost » au développement de l’assurance multirisque climatique. Mais selon lui, ce partenariat entre assurance et solidarité nationale ne pourra fonctionner qu’avec une offre assurantielle ouverte à toutes les filières.

Obligation ou conditionnalité ?

Joël Limouzin a aussi fait part de ses craintes d’un désengagement du ministère de l’Économie et des Finances, alors que les travaux sur la gestion des risques initiés à l’occasion du Varenne agricole de l’eau doivent prendre fin d’ici au 20 juillet 2021 : « Nous attendons beaucoup de l’État, du ministère de l’Économie et des Finances. […] J’avoue que je les sens très en retrait sur le sujet. […] On a même senti Bruno Le Maire dire : « OK pour la solidarité nationale, mais assurance obligatoire. » Or, je pense que l’assurance obligatoire donne des complexités sur des aspects d’accompagnement financier dans le cadre des aides européennes. Nous, on est plutôt sur une approche de « conditionner ».

La question devrait être tranchée d’ici à la fin du mois.

Alessandra Gambarini