« Les universités ont le droit de mettre en place les formations qu’elles souhaitent, mais je demande qu’elles ne soient pas assurées par des intervenants qui militent pour l’abolition de l’élevage, souligne le député de la Creuse, Jean-Baptiste Moreau. Ces ONG détruisent de l’emploi en France. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !