Nul doute que Tereos garde en travers de la gorge les propos tenus voilà deux jours par la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) et défendant les trois betteraviers exclus de la coopérative. Cette dernière regrette également que la CGB ait préféré la voie du communiqué de presse pour échanger sur ce sujet et non une rencontre proposée à deux reprises par Tereos.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !