« Nous partageons au sein du gouvernement l’idée que c’est une bonne chose de développer (cette filière) », « car cela permet de réduire nos importations de gaz fossile » et « c’est du développement économique local », a-t-il déclaré à l’Assemblée en réponse à une question du député Paul Molac (Libertés et...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !