L’annonce avait fait grand bruit dans les campagnes françaises en mars 2020 : John Deere lançait un vaste programme d’échanges des récepteurs GPS StarFire iTC. En effet, depuis janvier 2021, les iTC ne sont plus en mesure de recevoir les signaux de correction SF1 et SF2 du constructeur américain. Ils doivent désormais être remplacés par StarFire 6000.

Le changement d’antenne coïncide aussi avec l’arrivée du signal SF3, qui offre une précision de 3 cm. La boule jaune iTC a contribué au succès de John Deere dans les équipements de guidage, y compris chez les agriculteurs équipés de tracteurs d’une autre marque. Il y a donc un très grand nombre de ces récepteurs dans les exploitations et les Cuma françaises et certains hésitent encore à les remplacer.

Ajouter un convertisseur

La bonne nouvelle pour les retardataires est l’arrivée d’une solution alternative proposée par Agra-GPS, un spécialiste du rééquipement pour l’agriculture de précision. Il propose d’installer le dispositif iTC Extend, qui n’est pas un récepteur, mais un convertisseur. En effet, l’iTC ne peut plus recevoir SF1 et SF2 car les signaux sont désormais émis sur une autre fréquence mais ce récepteur n’a pas été conçu pour gérer les signaux Glonass et GPS.

L’idée d’Agra-GPS est de convertir les signaux standards GPS et Glonass et de les transformer en signal SF1 « ancienne fréquence », reconnu par l’antenne iTC. Le système d’autoguidage AutoTrac identifie alors ce signal comme étant correct et autorise le tracteur à engager l’autoguidage.

Il faut toutefois noter que la précision est inférieure à celle des signaux corrigés SF1 et SF2 et peut varier entre 0 et 20 cm. Si elle est insuffisante pour semer, elle permet de réaliser le travail du sol et d’offrir une seconde vie à son antenne.

Corinne Le Gall