L’Institut de l’agriculture et de l’alimentation biologiques (Itab) et quinze ONG de protection de l’environnement et associations de consom­mateurs proposent le Planet-score. Celui-ci s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet lancé par le ministère de la Transition écologique. Cet affichage prévoit, sur la base de « données scientifiques récentes », d’in­clure trois sous-indicateurs (pesticides, biodiversité, climat) notés de A à E, ainsi qu’un indicateur complémentaire sur le bien-être animal.

« Les indicateurs environnementaux et évolutions méthodologiques qui y sont proposés sont en phase avec nos constats et propositions », appuie l’interprofession du bétail et des viandes (Interbev). Comme l’Itab et les quinze autres organisations, Interbev demande aux pouvoirs publics de « prolonger et d’approfondir les travaux pour aboutir à une base de données corrigée et complète, ainsi qu’à un score environnemental officiel et fiable ».

A. C., A. G. et L. P.