Une vingtaine d'organisations environnementales et de la société civile ont appelé la Commission européenne à faire de la législation pour un « système alimentaire durable » une priorité pour l'année 2023. Et à mettre le sujet en bonne place de son programme de travail pour l'an prochain.

« Nous vous exhortons à rester fort face aux presions géopolitiques croissantes et aux attaques contre le projet “De la ferme à la fourchette” », insistent les ONG dans une lettre ouverte adressée à la présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, le 27 septembre.

Une incontournable durabilité

Poser un cadre législatif pour un système alimentaire durable permettra aussi de sortir d'un cercle vicieux, estiment les organisations vertes, où les écosystèmes se détruisent à force « d'intrants chimiques et pharmaceutiques ». Une transition vers un système durable pourra « apporter des solutions à long terme à ces défis complexes et imbriqués ».