Les producteurs faisant une demande complète de raccordement au réseau entre le 1er avril et le 30 juin 2020 bénéficieront des mêmes tarifs de rachat qu’au trimestre précédent. Les installations de panneaux photovoltaïques sont presque intégralement stoppées, et les raccordements seront plus tardifs que prévu.

Or, les évolutions trimestrielles des tarifs d’achat pour les installations photovoltaïques de faible puissance (< 100 kWc) dépendent de la date de raccordement au réseau. L’arrêté du 30 mars 2020, paru au Journal officiel le 31 mars, gèle temporairement les évolutions tarifaires prévues.

« Limiter les rapports interpersonnels »

Dans son arrêté, le gouvernement précise que la mesure, exceptionnelle, est liée au contexte de crise sanitaire actuel. Il vise « en premier lieu à limiter les rapports interpersonnels » considérant que les mesures de confinement « ont des conséquences sur la finalisation de la demande de contrat d’achat mentionnée à l’article 4 de l’arrêté du 9 mai 2017. »

L’herbe est ainsi coupée sous le pied à ceux qui invoqueraient un impératif professionnel pour des activités pourtant non-essentielles à la vie du pays à court terme. Les porteurs de projets dont le calendrier de raccordement coïncide avec la période actuelle éviteront de subir trop de dégâts collatéraux.

Gildas Baron

(1) Kilowatt-crête. C’est la puissance des panneaux photovoltaïques pour des conditions d’ensoleillement et de température standard (1 000 W/m² et 25 °C)