Bonne nouvelle pour les futurs papas agriculteurs. Pour les naissances ou les adoptions qui auront lieu à compter du 1er juillet 2021, ou pour les enfants nés avant cette date dont la naissance était prévue à compter du 1er juillet, la durée du congé de paternité est portée de 11 à 25 jours calendaires.

Dans le cas de naissances multiples, cette durée est majorée à 32 jours. Pour bénéficier de cette allocation, l’exploitant agricole doit être affilié à la MSA depuis au moins six mois (ou au régime général s’il est agriculteur depuis moins de six mois).

C’est quoi les jours calendaires ?

Les jours calendaires correspondent aux sept jours de la semaine, du lundi au dimanche, peu importe qu’ils soient travaillés ou non. Durant cette période, vous pouvez être remplacé et prétendre à l’allocation de remplacement de paternité.

À qui et quand demander ?

Vous devez effectuer une demande d’allocation de remplacement à votre MSA au moins un mois avant la date prévue de naissance de l’enfant. La MSA prendra en charge le coût du service de remplacement ou vous remboursera le salaire et les charges sociales du salarié embauché pour l’occasion.

Au moins sept jours de congé doivent être pris immédiatement à la naissance de l’enfant. Le solde (de 18 ou 25 jours) peut être pris en suivant ou fractionné en deux périodes d’au moins cinq jours chacune. Le congé doit être pris dans les six mois suivant la naissance.

Marie Salset