Les saisonniers agricoles pourront encore bénéficier de l’aide au logement que le groupe Action Logement avait instaurée à l’occasion de la crise sanitaire du printemps de l’année dernière, annonce le ministère de l’Agriculture. Accordée depuis le 1er avril 2020, cette aide financière à l’hébergement temporaire s’adresse à l’ensemble des salariés des entreprises du secteur agricole exerçant une activité saisonnière et quelles que soient l’ancienneté, la durée et la nature de leur contrat de travail.

Les gîtes ruraux sont concernés

Cette aide se monte à 150 euros par mois. Elle est renouvelable trois fois au maximum dans la limite de 600 euros par foyer. Elle ne vise que les logements temporaires des saisonniers agricoles : résidence temporaire, chambre d’hôtes, gîte, résidence de tourisme, chambre chez l’habitant et campings, dans une structure collective d’hébergement (hors Crous). Les sous-locations sont autorisées.

Réservé aux saisonniers agricoles

La subvention est accordée à tout salarié d’une entreprise agricole exerçant une activité saisonnière, quel que soit l’effectif de l’entreprise et quelles que soient l’ancienneté et la nature du contrat de travail. Le logement doit être en lien avec son activité agricole. Lors de sa demande, le salarié saisonnier doit fournir les documents justifiant ce lien ainsi que le paiement des loyers ou redevances. L’octroi de l’aide est lié à la crise du Covid-19. Le demandeur doit donc justifier son activité saisonnière dans l’agriculture pendant la crise sanitaire grâce à la présentation des documents confirmant sa présence pendant cette période.

L’aide peut être demandée jusqu’à six mois après le début du contrat de saisonnier agricole. Ce principe de soutien est accordé jusqu’à l’épuisement du budget de six millions d’euros qui a été réservé à cet usage en juin 2020.

> Pour accéder au dossier de demande d’aide : www.actionlogement.fr/aide-urgence-saisonniers-agricoles

Éric Young