« Comme plusieurs pays d’Europe, la France est confrontée à un épisode d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) depuis la mi-novembre », rappelle le ministère de l’Agriculture dans un point de situation actualisé le 19 avril.

> À lire aussi : Virus H5N8, La grippe aviaire réapparaît en Haute-Savoie (14/04/2021)

Situation stabilisée

« La maladie circule activement dans la faune sauvage et se manifeste à l’occasion des migrations vers le sud, décrit le ministère. La situation est maintenant stabilisée dans plusieurs zones touchées du Sud-Ouest mais quelques nouveaux foyers sont encore détectés. »

Au 13 avril, date à laquelle un foyer a été notifié dans une basse-cour de la Haute-Savoie, le ministère dénombre 490 foyers confirmés d’IAHP, dont 97 % se situent dans le quart du sud-ouest du pays. Au 19 février, 3,5 millions de volailles ont été abattues sur ordre de l’administration.

Ne pas relâcher l’attention

« Il convient de rappeler l’impérieuse nécessité de garantir la biosécurité dans les élevages, le gouvernement a d’ailleurs prévu des aides à cet effet dans le plan de relance », souligne le ministère.

Les zones de surveillance renforcées identifiées se situent exclusivement dans les Landes, le nord des Pyrénées-Atlantiques, l’ouest du Gers et le sud du Lot-et-Garonne (voir ci-après). La Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Haute-Savoie restent sous surveillance, tandis que « les zones réglementées ont été levées en Vendée, dans les Deux-Sèvres et dans les Ardennes. »

Zones réglementées IAHP dans le Sud-Ouest, actualisées le 16 avril 2021. Référentiel Open Street Map, © IGN Données : DGAL/MAA

Pour rappel, les mesures suivantes restent appliquées à l’ensemble de la France métropolitaine et de la Corse, indépendamment du zonage réglementé :

  • Claustration ou protection des volailles ayant accès à l’extérieur ;
  • Interdiction des foires ou autres événements rassemblant des oiseaux ;
  • Interdiction de l’utilisation et du transport d’appelants pour la chasse au gibier d’eau.
Alexandra Courty