« La question de la date du Sima et de son positionnement face à Agritechnica est un serpent de mer, reconnaît Frédéric Martin, le président d’Axema, syndicat des constructeurs du machinisme agricole. La date actuelle au printemps ne correspond plus au cycle d’achat des agriculteurs, qui sont plutôt dans les champs à cette période. »
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
57%

Vous avez parcouru 57% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !